Skip to main content

Tu as décidé de t’entourer, de rencontrer d’autres freelances mais tu ne sais pas par où commencer ?

Il y a beaucoup de solutions, mais il faut déjà savoir qu’elles existent, à quoi elles servent et comment bien les choisir.

Coup de bol (et pas de boule, ça c’est Zizou), je t’ai préparé un petit récap pour t’aider à faire ton choix !

Andiamo ? 👇

✅ C’est pour toi si : tu cherches de l’entraide et de l’échange au quotidien

❌ Ce n’est pas pour toi si : tu détestes rencontrer de nouvelles personnes ou tu veux juste vendre ta tambouille

Que tu cherches un groupe à taille humaine ou qui rempli le Stade de France, il y a forcément ce qu’il te faut quelque part.

Cela dépendra du niveau de proximité que tu souhaites, mais aussi du type d’ambiance. Certaines communautés peuvent être très orientées business, quand d’autres miseront sur la créativité, le partage de bon plans, un esprit de “famille” ou encore l’engagement dans une cause… c’est important de définir en amont ce qui te plairait pour ne pas en tester 50.

Pense également, au delà de l’ambiance, à vérifier les valeurs et convictions qui sont portées au sein de la communauté. Ça peut paraître anodin quand on cherche juste à faire du networking, mais sur le long terme, ça vaut son pesant de cacahuètes.

Tu peux en trouver sur tes réseaux sociaux favoris, sur Slack et Discord, mais aussi en physique, plus localement. Si tu es très isolé.e géographiquement, privilégie le virtuel, et pense à regarder les évènements prévus lors de tes déplacements dans des grandes villes.

Évidemment, tu n’es pas obligé.e de te contenter d’une seule communauté, tu peux en rejoindre plusieurs. C’est même conseillé, car tu ne trouveras pas les mêmes choses dans chacune, et elles peuvent s’avérer très complémentaires en fonction de tes besoins.

Quelques communautés à découvrir : Les Engagés, Social Declik, Life Leaders Tribe, ou encore Inside Freelancing.

✅ C’est pour toi si : tu veux une équipe, mutualiser des ressources et accéder à de plus gros clients

❌ Ce n’est pas pour toi si : tu aimes bosser seul.e sur un projet

Le mot collectif évoque tellement de choses, que c’était difficile d’imaginer qu’il prendrait une telle place dans l’écosystème freelance. Et pourtant, aujourd’hui, quand on parle de “Collectif de freelances”, c’est pour désigner un format bien précis, de plus en plus convoité.

Concrètement, c’est quoi ?
Des freelances qui se regroupent en équipe, sous une identité commune tout en conservant chacun.e leur autonomie juridique et décisionnelle. En unissant leurs savoir-faire et leurs réseaux, ils bénéficient de la force d’une agence, sans sa rigidité administrative, sa hiérarchie, ou ses contraintes financières. Les compétences peuvent y être complémentaires ou non, et les membres ne sont pas nécessairement situés au même endroit. Quant à l’organisation, elle y est horizontale et généralement bien plus agile qu’en agence.

Ce format d’un nouveau genre permet aux freelances de travailler en équipe donc, ponctuellement ou de manière plus régulière, mais aussi d’avoir un apport d’affaires régulier, et de rester compétitifs sur le marché tout en conservant leur liberté et leur autonomie.

Parmi les premiers à s’être lancés et les plus connus sur ce format, tu verras sûrement passer La Collab, Lookoom, Co.sme.

Tonight Show gif. Jimmy Fallon, Mark Paul Gosselaar, Tiffani Amber Thiessen, Elizabeth Berkley and Mario Lopez dressed as characters of Saved by the Bell all put a hand together in the middle and do a team cheer.

✅ C’est pour toi si : tu as envie de sortir de chez toi et faire des rencontres

❌ Ce n’est pas pour toi si : tu aimes ton canapé et tes chaussons plus que tout

Surtout dans les grandes villes, ces espaces de bureaux partagés permettent depuis des années de ne pas travailler seul.e de chez soi.

  • Un grand coworking est adapté pour dépanner ponctuellement, en particulier si tu oses aller vers les gens, ou que tu comptes retrouver d’autres personnes sur place. Tu peux par exemple organiser une session sur Cowop ;
  • Un petit coworking comme l’Ecoloc peut te permettre d’avoir ton bureau au mois ou à l’année avec des supers colocs que tu seras content.e de retrouver chaque jour. Ça évite aussi le transport quotidien de ton ordinateur, et même si c’est un budget, ça change vraiment la façon de travailler ;
  • Tu peux aussi participer à des coworkings virtuels, si tu es moins mobile ou dans une région isolée. Pour ça, tourne-toi plutôt vers les communautés, certaines en organisent régulièrement.

✅ C’est pour toi si : tu veux vivre une expérience humaine, casser la routine et voir du pays

❌ Ce n’est pas pour toi si : tu n’aimes pas passer plus de 2 jours avec les mêmes personnes

Le coliving, ce sont des séjours plus ou moins longs pendant lesquels tu vas cohabiter avec d’autres indépendants. L’idéal, c’est de s’éloigner de chez soi, de voyager pour découvrir d’autres horizons et changer d’air.

C’est l’occasion de faire des rencontres d’une grande richesse, avec des personnes qui comprennent tes enjeux, ton quotidien, et d’être en immersion avec eux le temps d’une “coloc” éphémère. Ce sont souvent des moments précieux d’intelligence collective qui peuvent vraiment faire la différence dans ton activité.

Au fil des jours, tu pourras profiter de moments de travail, d’entraid, de partage, de fun et d’échange !

Au moment où j’écris ces lignes, une session se prépare avec La Mutinerie, mais le Hub Nomad en organise régulièrement aussi.

✅ C’est pour toi si : tu aimes les rencontres informelles et décontractées

❌ Ce n’est pas pour toi si : ça t’angoisse de parler à des inconnu.es

En virtuel ou en physique, c’est l’idéal pour te détendre ou networker (ou les 2 à la fois). Il y en a vraiment pour tous les goûts, de tailles assez variables, même si ça reste quand même souvent à taille humaine.

Si jamais tu n’oses pas trop parler aux gens et que tu as peur de faire la plante verte dans un coin, pas de panique, en te renseignant un peu pour choisir un évènement bienveillant, tu ne resteras pas seul.e bien longtemps 😉

Par contre, méfie-toi, tu n’es pas à l’abri finir un micro à la main ou en train de danser sur une table… 🎤💃

Tu peux en trouver sur des réseaux comme Linkedin, ou des sites comme Meetup.

giphy

S’entourer c’est chouette, mais BIEN s’entourer, c’est mieux.

Voici quelques points de vigilance à garder en tête :

  1. Veille à te renseigner sur la raison d’être, l’objectif et les engagements et habitudes d’une tribu avant de la rejoindre. Cela te permettra de tisser des liens qui ont du sens et qui s’intègrent dans ton quotidien.
  2. Teste plusieurs choses, mais ne te force pas à rejoindre des groupes avec lesquels tu te sens trop en décalage. Ça ne veut pas dire que tu n’es pas capable de t’entourer, mais simplement que tu n’as pas encore trouvé chaussure à ton pied.
  3. Certaines plateformes encouragent la compétition entre les freelances. Fais bien la différence entre les espaces où tu trouveras du réconfort, et ceux qui risquent seulement de renforcer ton syndrome de l’imposteur.

Si besoin, tu peux filtrer tout ça dans l’annuaire Woombat. D’ailleurs, on voudrait co-construire la suite de l’aventure avec toi, alors viens nous raconter ton histoire !

Leave a Reply